Non, LAPI ne verbalise pas

9 janvier 2018

Thème : Mobilité


Depuis le 1er janvier 2017, c’est Indigo qui gère le stationnement payant sur voirie par délégation de service public. Un véhicule muni d’une technologie au service de la mobilité grâce à l’observation du stationnement est en service depuis le printemps dernier.

Il s’agit du véhicule LAPI (Lecture automatique des plaques d’immatriculation) qui circule dans les rues messines depuis le printemps dernier. Ce système de lecture automatique de plaques photographie et enregistre en continu tout en roulant les numéros de plaques minéralogiques à partir de caméras embarquées à bord.

L'analyse des données récoltées permet de recueillir des données statistiques sur le taux d’occupation des places. Les informations alimentent également le système prédictif, qui permet de savoir s'il reste ou non des places libres via l'application mobile OPnGO. 

Concrètement, le véhicule ne dresse pas de PV et ne conserve pas les informations liées aux plaques d’immatriculation et au respect de la vie privée. Le dispositif est en effet scrupuleusement encadré par la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) qui donne ses directives et les procédures à suivre. Si, dans d'autres villes, le véhicule LAPI  est utilisé pour verbaliser ou émettre des FPS, c’est illégal. À Metz, la règle est suivie strictement !

Publié par : Ville de Metz

Thèmes