Le Sablon enterre ses poubelles

25 juin 2018

Après deux ans d'expérimentation et d'examen des habitudes des habitants du Sablon, Metz Métropole ajuste son dispositif de collecte des déchets et déploie dans ce quartier 11 nouveaux points d'apport volontaires enterrés permettant la suppression de 51 points de regroupement de conteneurs en surface.

En 2016, le quartier du Sablon est passé au nouveau mode de collecte des déchets adopté par Metz Métropole. Pour mémoire, lancée en 2013, cette phase dite de conteneurisation vise à équiper tous les foyers de bacs roulants individuels : pour les logements dans l'incapacité de stocker ces nouveaux équipements à l'intérieur des propriétés, des points de regroupement ont été proposés sur le demaine public.

Collectivité compétente dans le domaine de la collecte des déchets, Metz Métropole entre aujourd'hui dans la phase d'ajustement du dispositif. Au Sablon, quartier densément peuplé et présentant peu d'espaces de stockage en raison de l'architecture des bâtiments et de la configuration des rues, la mise en place des points de regroupement a permis aux services de la métropole d'analyser précisément le volume des déchets collecté et la cohérence des emplacements, compte-tenu des habitudes de déplacement des habitants. Le résultat de ces analyses sur la durée est indispensable pour pouvoir implanter, de façon pérenne, des points enterrés permettant de limiter au maximum la présence des bacs sur le domaine public.

Pour l'hygiène, la sécurité et l'image, ces points d'apport volontaire entérrés (PAVE) constituent une solution adaptée, cependant soumise à des contraintes techniques nombreuses, et réprésentent un investissement financier important (jusqu'à 90 000 euros par équipement). S'il s'agit, sur le long terme, d'une source d'économie d'argent, l'implantation d'un PAVE ne peut se décider qu'au terme d'une analyse rigoureuse de la situation.

Actuellement

127 points de regroupement des bacs ont été installés sur le domaine public, dans le secteur du Sablon, en 2016. Depuis, 43 points ont été supprimés ou déplacés : supprimés car certaines habitations, déclarées non dotables en bacs lors de l'enquête, ont finalement pu être équipées, leurs propriétaires trouvant finalement à stocker les bacs ; déplacés car les emplacements initiaux ne correspondaient pas aux habitudes de déplacements des riverains.

A partir de septembre

11 nouveaux points d'apport volontaire enterrés s'apprêtent à être installés. Les travaux d'implantation débuteront au mois de juillet, pour une mise en service progressive à partir de septembre.

Travaux en juillet

  • Rue de la Chapelle (intersection avec la rue Jules-Lagneau)
  • Carrefour de la rue Gabriel-Pierné et de la rue Saint-Pierre
  • 15 rue Sente à My
  • 52 rue Sente à My

Travaux en août

  • Angle de la rue Kellermann et de la rue Saint-Pierre
  • 39-41 rue Saint-Livier
  • Carrefour de de la rue de la Chapelle et de la rue Paul-Diacre
  • Carrefour de la rue Auguste-Prost et de la rue Kellermann

Travaux en septembre

  • Place Saint-Livier
  • Square du Graoully
  • 3 rue Sente à My

Cette implantation de 11 PAVE permet le retrait de 51 points de regroupement de bacs sur l'espace public et libère 25 places de stationnement. Fin 2018, il ne restera que 32 points de regroupement.

Rue aux Arènes

3 points d'apport volontaire enterrés supplémentaires seront implantés en 2019, rue aux Arènes, à la faveur des travaux de rénovation qui seront engagés sur cette artère. Ces 3 PAVE permettront la suppression supplémentaire de 14 points de regroupements de bacs.

Le coût des implantations

24,5 millions d'euros sont consacrés par Metz Métropole à la modernisation de son dispositif de collecte des déchets, pour la période 2016-2020.

Les 11 PAVE du Sablon représentent un investissement de près d'1 million d'euros : plus de 476 000 euros pour le matériel (achats des cuves d'ordures ménagères, de déchets recyclables et de verre), plus 429 000 euros de travaux d'aménagement (fouilles archéologiques, réseaux souterrains, signalétique, aménagement des abords...). L'entretien de ces 11 équipements est estimé à 25 000 euros par an pour le lavage et la maintenance curative.

L'intérêt du PAVE

  • Une capacité de 5 mètres cubes, soit l'équivalent de 8 bacs roulants de 660 litres
  • Un accès permanent
  • Une grande capacité de stockage pour une faible emprise sur la chaussée
  • Une meilleure intégration dans l'environnement
  • Une réduction des fréquences de collecte
  • Une réduction des risques d'incendie et des nuisances
     

 

 

Cookies

En poursuivant votre navigation sur les sites internet de la ville de Metz, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte Je refuse