Les rendez-vous culturels de l’été jusqu'au 6 septembre

2 septembre 2020

Concerts de clôture, dernière séance de cinéma en plein-air, animations autour du patrimoine, plus de 150 rendez-vous sont proposés par les acteurs et artistes messins pendant les week-ends de l'été dans les sites et jardins de la ville.

 

Concerts de clôture des rendez-vous culturels de l'été - Samedi 5 septembre

La Cité musicale-Metz et le festival Constellations de Metz présentent les concerts de clôture des rendez-vous culturels de l'été le samedi 5 septembre. 
6 concerts sont organisés au cloître des Trinitaires, à la BAM et à la pointe Fabert, avec des jauges limitées et dans le respect des règles sanitaires.

K-turix – concert rap

14h, Jardin Fabert 

K-turix frappe fort avec un style qui marie sans complexe Ancienne et Nouvelle Ecole du rap français. 
Épaulé par son beatmaker 2AIM, il balance une avalanche de sons dans une rythmique travaillée afin de réveiller les plus timides. 
Réservation obligatoire

 

Gueules d'Aminche – chanson française

15h30, Cloître des Trinitaires

Gueules d'Aminche présente leur album Vaisseaux, qui vous emportera dans une exploration du monde en musique et en mots. L'écriture ciselée et sensible, portée par une musique et des arrangements magistraux, anime ce périple étonnant. Du fond des océans aux confins de l'espace, vous découvrirez les histoires de minuscules héros et de grands personnages.
Réservation obligatoire via la billetterie de la Cité musicale-Metz

 

NCY Milkyband – concert jazz électronica

17h, Jardin Fabert

NCY Milky Band casse les barrières avec une musique influencée par le hip hop, la musique électronique expérimentale et les compositeurs français Vannier et De Roubaix. Cette nouvelle génération de talents fréquente le conservatoire et fait partie de cette scène française émancipée, exploratrice d’un jazz hybride, rythmé et percutant.
Réservation obligatoire

 

Oiapok – concert future jazz / progressive rock

18h30, Cloître des Trinitaires

Entre la terre et les étoiles, entre préoccupations écologiques et visions cosmiques, Oiapok transcende les frontières du rock progressif avec des sonorités future jazz, inspirés du funk des années 70, des musiques de films et de rythmiques afro-cubaines.
Réservation obligatoire via la billetterie de la Cité musicale-Metz

 

i Sacha + Lucie Antunes – concert électro

20h, BAM

Lucie Antunes produit une musique instrumentale et percussive taillée pour la danse et la nuit avec l’ambition de rendre la piste de danse plus belle. Elle fait exploser les normes à grands coups de baguettes sur son marimba, vibraphone et sa batterie. 
Des sonorités inspirées, des rythmiques qui prennent aux tripes, une voix fascinante : difficile de décrire le son I Sacha. Le groupe allie un subtil mélange de sons évoquant aussi bien FKA Twigs, Banks et Angèle dans ses aspects les plus pop.
Réservation obligatoire via la billetterie de la Cité musicale-Metz 

 

Dernière séance de cinéma plein-air

Blade Runner, de Ridley Scott, jeudi 3 septembre à 21h, place du Marché Couvert
Tous publics avec avertissement
En préambule, l’Institut Européen d'Écologie projettera le film "Youth4planet" réalisé par des écoles messines à l'occasion du festival Cinématerre en 2019, avec le soutien du projet européen NOE-NOAH.

Expositions

  • Du 4 septembre au 15 novembre, Constellations de Metz et les célébrations des 800 ans de la cathédrale Saint-Étienne présente un "Parcours Vitrail". Ce parcours artistique et numérique permet de découvrir l’exceptionnelle collection de vitraux, datant du XIIIe au XXIe siècles, au sein d'églises et d'édifices civils et privés. Imaginé autour du thème de la couleur, il se déploie de la basilique Saint-Vincent à l’église Saint-Maximin en passant par la cathédrale Saint- Etienne. Une série de vidéos nommée "Histoires de verre" et des installations artistiques rendent également hommage à cette collection de vitraux.
  • Du 4 septembre au 1er novembre, Tata Galerie propose l'installation vidéo et sonore "LOOP" de Gregory Wagenheim. Sur 4 écrans, des scénettes s’enchaînent dans une non-narration qui semble s’écrire au fur et à mesure qu’elle se déroule. Les séquences s’imbriquent les unes dans les autres, se répètent, semblent parfois bloquées dans une boucle inéluctable, puis finissent par évoluer, se métamorphoser, mais pour aller où ?
  • La Galerie Octave Cowbell présente l'exposition "Aoriste" de Cécile Beau, du 4 septembre au 17 octobre, du jeudi au samedi de 15 h à 18 h. "Aoriste" de Cécile Beau est une sélection de pièces minimales et sensorielles mettant en évidence des questions liées à l’environnement, au climat et à la relation au vivant tout en privilégiant des moyens d’expressions actuels mêlant la technique et le numérique. Dissociés, le règne végétal, minéral et animal fusionnent ici pour engendrer un être hybride. C’est une expérience visuelle et sonore qui nous plonge dans l’imaginaire de l’artiste.
  • À la Porte des Allemands, le public peut découvrir l’exposition La cathédrale Saint-Étienne... La nuit, proposée par l'association Photo-Forum dans le cadre des 800 ans de la cathédrale Saint-Étienne, les mercredis, vendredis et samedis jusqu'au 20 septembre.
  • Dans le cadre des manifestations labellisées Constellations de Metz et présentées dès cet été, le centre d’art Faux Mouvement expose l’oeuvre sonore HIC de l’artiste Philippe Pannier (4 rue du Change).
  • L’Atelier Sainte-Croix des Arts présente l’exposition Metz-Mars, projetons-nous !, une série d’ex-voto réalisée par 3 artistes messins, Philippe Buiatti, Jean-Marie Wunderlich et Philippe Detzen (2 rue des Ecoles).
  • Dans les jardins Jean-Marie Pelt, Photo-forum propose son exposition Metz-Photo 8, intitulée Intimités, du 7 juin jusqu'aux alentours du 11 septembre. Cette exposition est l'occasion, pour deux photographes de talent que sont Octavia Roméro Numez (et sa série intitulée "desnudos") et Laure Mersch (la série "il est déjà demain"), de présenter leurs travaux.
  • Du 26 juin au 6 septembre, l’École Supérieure d’Art de Lorraine, en partenariat avec la Cité musicale – Metz, célèbre ses 70 ans à travers une exposition de 9 artistes diplômé·e·s de l’école 2020. À la lumière du doute est une exposition collective qui fait dialoguer des œuvres de jeunes artistes diplômé·e·s de l’École Supérieure d’Art de Lorraine. Elle se tient à Saint-Pierre-aux-Nonnains et dans la Chapelle des Templiers, du mardi au dimanche, ainsi que le 15 août, de 14h à 18h.
  • La Galerie des Jours de Lune expose, jusqu'au 13 septembre, Offuscation - Atelier Trois Carrés. Le projet proposé par Stéphane Trois Carrés est d'impliquer le public dans une démarche artistique en lui fournissant des outils inédits afin de l'inciter à poser des questions sur son regard et son action, et fluidifier son regard !

Mais aussi…

Cookies

En poursuivant votre navigation sur les sites internet de la ville de Metz, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte Je refuse