Archives Municipales

Coordonnées

1-3 rue des Récollets 57000 Metz

Localisation

Allo Mairie :
0 800 891 891

Liens

Page Facebook

archives.metz.fr

Horaires

Du lundi au jeudi de 13h à 17h

Entrée par le Cloître des Récollets.

Les Archives municipales, placées sous l’autorité du Maire, ont pour mission : la collecte des archives publiques provenant des services municipaux, la conservation des documents, la mise en valeur de ce patrimoine par des travaux de classement et d’inventaire, par des activités pédagogiques et des manifestations culturelles, et la communication au public en salle de lecture.

Pour découvrir ou approfondir l'histoire de Metz, les Archives Municipales constituent un recours primordial. Elles sont aussi l'un des plus anciens Services municipaux dont on peut suivre la trace. En effet, elles existent depuis que l'institution communale a cours, c'est à dire la fin du XIIème siècle. à Metz, c'est à l'évêque Bertram (1180-1212) que l'on doit la charte instituant la communauté urbaine messine ; c'est à lui aussi que l'on doit l'institution des Archives.

Aujourd'hui, les Archives Municipales administrent l'ensemble des documents élaborés par la Mairie pour les besoins de son fonctionnement. Ces documents sont conservés d'abord pour les besoins administratifs, ensuite pour la recherche historique.

Quatre missions fondamentales

  • recueillir les documents dans les services d'origine
  • les conserver après élimination de ce qui n'a pas d'intérêt administratif ou historique
  • les classer et les répertorier pour les rendre accessibles aux chercheurs
  • en assurer la diffusion ou la publicité par la communication, l'exposition ou l'édition.

Fonctions

  • Un organe essentiel de l'Administration
    Les Archives constituent la mémoire de la Cité. Tous les aspects de la vie locale sont concernés : politique, économie, population,société, culture, vie religieuse
  • Une ressource documentaire pour les Sciences Humaines
    La richesse des fonds dépasse le strict cadre municipal et intéresse les universitaires, chercheurs et historiens au-delà de nos frontières.
    Aussi, pour cerner les réalités politiques, économiques et sociales de Metz, d'hier et d'aujourd'hui, le recours aux Archives Municipales s'avère-t-il indispensable.

Les Fonds d'archives

On distingue les archives anciennes (avant la Révolution), les archives modernes (de la Révolution à la seconde guerre mondiale) et les archives contemporaines.

Les fonds sont classés en séries, dénommées par des lettres de l'alphabet (lettres doubles pour le Fonds ancien, lettres simples pour les Fonds modernes).

Les Fonds ancien (XIV - XVIII èmes siècles)

Les diverses séries sont :

  • Actes constitutifs et politiques de la commune (AA)
  • Administration communale (BB)
  • Finances / Impôts (CC)
  • Biens communaux (DD)
  • Affaires militaires (EE)
  • Justice (FF)
  • Cultes / anciens registres d'état-Civil (GG)
  • Agriculture / Industrie / Commerce (HH)
  • Divers / Inventaires / Fonds privés (II).

Les Fonds modernes (1790 - 1940)

A Metz, plusieurs Fonds modernes ont été créés, limités chronologiquement : * Période révlutionnaire (1790-1800)

  • XIXème siècle (1801-1870)
  • Première annexion (1871-1918)
  • Entre-deux guerres (1919-1939).

Chaque Fonds est classé en séries et sous-séries. A titre d'exemple, l'on citera :

  • Lois et ordonnances (A)
  • Procès-verbaux et délibérations du Conseil Municipal (1D)
  • Registres d'état-Civil (1E - il s'agit là des registres de plus de 100 ans),
  • Population/économie sociale/statistiques (1F)
  • Administration militaire (2H)
  • élections (1K)
  • Edifices Communaux/ Monuments (M)
  • éducation nationale (2R)
  • Fonds privés (S - certains ont des délais de communicabilité)
  • ainsi que les Fonds des communes rattachées (Borny - Devant-les-Ponts - Magny - Plantières/Queuleu - Sablon - Vallières).

Les Fonds contemporains

Ils concernent la seconde Annexion 1940-1944 (Z), la période depuis 1945 (W) ainsi que les dossiers des permis de construire depuis 1906.

La bibliothèque administrative et historique

Outre les Fonds d'archives contenant des actes originaux, s'ajoutent des services annexes dont un fonds de documentation administrative, avec notamment la collection complète des Journaux Officiels. Autre service, la Bibliothèque historique, principalement consacrée à l'histoire de Metz et de la Lorraine, mais aussi à l'histoire générale, histoire de l'art, histoire des religions, généalogie et héraldique, sans oublier enfin les Fonds figurés composés d'affiches, cartes postales, plans, photographies...

Locaux

Les Archives municipales sont désormais installées sur la Colline Ste-Croix, dans l'enceinte des Récollets, ensemble conventuel dont une partie est classée Monument historique, au cœur de l'antique Cité celtique, romaine et médiévale dominant le Quartier Outre-Seille et le Jardin des Tanneurs.
Fondé au XIIIème siècle par les Cordeliers, le Couvent - qui comprend un cloître et un jardin - fut ensuite occupé par les Récollets à partir de 1603, lesquels durent quitter les lieux à la Révolution. Les bâtiments connurent ensuite des utilisations diverses : magasin à sel, tonneliers puis cordonniers travaillant pour l'armée, ateliers de charité, bureau de bienfaisance...
Sur une partie des jardins du Couvent des Récollets furent édifiés en 1863 des réservoirs d'eau pour l'approvisionnement de la ville.
Aujourd'hui, les Archives Municipales occupent les deux anciens réservoirs qui permettent le stockage massif et en toute sécurité des documents tandis que le public est accueilli dans le cadre prestigieux des Récollets.

Inscription et conditions d'utilisation des images et des documents

L'inscription est gratuite. Les conditions d'utilisation des images et des documents (photographies, photocopies...) sont encadrées par un règlement en fonction de l'usage qui est fait des documents d'archives. Une diffusion d'images d'archives publiques sans but lucratif donne lieu à la signature d'une licence différente de celle qui s'applique à une diffusion avec but lucratif (voir tarifs).
Au moment de l'inscription, le lecteur prend connaissance du règlement de la salle de lecture, du règlement de réutilisation d'informations publiques, des conditions de reproduction et de réutilisation ainsi que des tarifs.

Documents et liens utiles

Recherche dans les inventaires et accès aux archives numérisées (Etat-civil, conseil municipal, etc.)

Règlement salle de lecture archives municipale

Formulaire de reproduction des documents des archives municipales

Réutilisation d'informations publiques contenues dans les documents d'archives

Licence de réutilisation commerciale avec redevance des informations publiques détenues par les Archives Municipales de Metz

Tarifs 2019

Patrimoine

Classement : Classé au titre des Monuments Historiques

Pour découvrir ou approfondir l’histoire de Metz, les Archives constituent un recours primordial. Elles sont l’un des plus anciens services municipaux. En effet, elles existent depuis que l’institution communale a cours, c'est-à-dire la fin du XIIe siècle. À Metz, c’est à l’évêque Bertram (1180-1212) que l’on doit la charte instituant la communauté urbaine messine et l’institution des Archives.

Les Archives municipales, placées sous l’autorité du Maire, ont pour mission : la collecte des archives publiques provenant des services municipaux, la conservation des documents, la mise en valeur de ce patrimoine par des travaux de classement et d’inventaire, par des activités pédagogiques et des manifestations culturelles, et la communication au public en salle de lecture.

Depuis 2002, les Archives se trouvent dans le cloître des Récollets, ensemble conventuel dont une partie est classée Monument Historique. C’est en 1230, que des religieux de l’ordre de Saint François d’Assise, les Cordeliers, s’installent à cet endroit. De 1603 à la Révolution, ce sont les Récollets qui y habitent. Le cloître à plafonds de bois, avec arcades en tiers point très sobres, reflète l’esprit de dépouillement de cet ordre. Les pierres tombales et le gisant encastrés dans les murs indiquent que le bâtiment a été construit avec des matériaux de récupération. On peut remarquer, en particulier, l’ancienne salle capitulaire avec ses colonnes en bois. Le quatrième côté du cloître ainsi que l’église, achevée en 1376, ont été démolis en 1804. Les bâtiments connaissent ensuite des utilisations diverses : magasin à sel, ateliers de charité, bureau de bienfaisance...

Cookies

En poursuivant votre navigation sur les sites internet de la ville de Metz, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte Je refuse