Fermer le menu


Coopération décentralisée

Jumelage Metz - Djambala

Photo de la signé de la convention de jumelage entre Metz et DjambalaMetz et Djambala ont signé une convention de jumelage en 2012 : le 10 octobre à Metz et le 10 décembre à Djambala

Dans le cadre de l’action extérieure des collectivités territoriales françaises, la Ville de Metz a souhaité s’engager dans le soutien de pays en voie de développement à travers une démarche de coopération décentralisée visant à créer des relations avec un pays du Sud, en l’occurrence une collectivité francophone d’Afrique, diversifiant de ce fait les jumelages existants.

Le choix s’est porté sur Djambala en République du Congo, chef-lieu du département des Plateaux, située à 360 km de Brazzaville, à proximité de la frontière du Gabon.

La présence d’une diaspora congolaise à Metz est susceptible de faciliter les liens avec cette communauté urbaine de 12 000 habitants environ. Dans un premier temps, une mission d’étude composée d’élus messins et du Président de l’A.C.L.I.E.D. (Association Congolo-Lorraine pour l’Initiative Economique et le Développement) s’est rendue à Djambala en mai 2011 afin d’étudier la faisabilité d’une coopération et d’esquisser les premières pistes de collaborations possibles. Dans un second temps, afin d’approfondir l’analyse relative aux choix des axes d’intervention et de réfléchir à la structure de cette coopération, une Délégation congolaise, constituée notamment du Président du Conseil départemental des Plateaux et de l’Administrateur-Maire de la communauté urbaine de Djambala, s’est rendue à Metz en novembre 2011.

La convention de jumelage

C’est ainsi que la Ville de Metz et la communauté urbaine de Djambala ont convenu d’un rapprochement visant à établir une convention de jumelage permettant la mise en place d’un cadre d’actions de coopération.

À ce titre, des actions de coopération pourront être menées d’une part par les deux villes, et d’autre part par des acteurs locaux que ces dernières auront mis en relation.

Les axes de coopération retenus sont les suivants :

  • eau et assainissement,
  • développement économique et touristique,
  • éducation et formation,
  • santé,
  • fonctionnement d’une municipalité et/ou renforcement institutionnel,
  • promotion des échanges entre autorités locales, services, acteurs sociaux, institutionnels et économiques des deux villes et
  • nouvelles technologies.

Par ailleurs, afin d’assurer le bon fonctionnement du jumelage, un Comité de jumelage ad hoc a été créé en mai 2012.

L’accueil à Metz, d’élus congolais en octobre 2012 et une mission conduite par une délégation messine au Congo en décembre 2012, ont permis de préciser les actions de coopération à mettre en place entre les deux villes (éducation, formation, santé, …).

La convention de jumelage, signée le 10 octobre 2012 à Metz, puis le 10 décembre 2012 à Djambala formalise la coopération entre ces deux villes.

Actions et partenariats

  • Organisation en octobre 2012 au Cloître des Récollets d’une exposition sur Djambala, en collaboration avec l’ACLIED.
  • Depuis 2012 : Partenariat entre le Lycée Georges de la Tour et le Lycée Charles David Ganao de Djambala :
    • échanges
    • création du Club des Amis du Lycée de Djambala
    • projet Lab’Eau (analyse de l’eau prélevée à Brazzaville et Djambala)
    • envoi de calculatrices
    • Réalisation de la revue Allers Retours Djambala-Metz.
  • Août 2013 : Une Délégation messine s’est rendue à Djambala et à Brazzaville dans le cadre du 100e anniversaire de la création de Djambala et du 53e anniversaire de l’indépendance du Congo.
  • Par ailleurs, les services de la Ville de Metz ont accueilli en novembre 2013, une Délégation composée de deux fonctionnaires de Djambala afin de leur permettre d'observer le fonctionnement des Services dans le cadre de la municipalisation accélérée de Djambala.
  • Accueil d’une Délégation d'élus congolais en décembre 2014 dans le cadre d’une mission d’observation des services de la Ville.

Metz et Alep

Photo de la signature de la charteLa Ville de Metz et le Comité Civil de la Ville d’Alep ont signé une charte le 28 juin 2013 à Metz.

Rappel du contexte

La guerre en Syrie aurait fait depuis mars 2011 près de 200 000 morts, dont plus de 11 000 enfants

  • des centaines de milliers de blessés
  • près de 10 millions de déplacés dont 4 millions de réfugiés aux frontières
  • une destruction massive des villes et des villages

L’escalade de la violence, la durée et la radicalisation du conflit ainsi que les restrictions de l’accès humanitaire ont pour conséquence une situation dramatique dans les domaines de la santé, de l’alimentation et de l’hébergement.

De leur côté, la Lorraine et Metz ont elles-aussi connu plusieurs conflits dans leur histoire mouvementée et souffert des conséquences humanitaires qui en ont découlé : déplacement des populations, négation des droits, …

Charte de l’amitié

C’est imprégnée de ce passé que la Ville de Metz, sur une proposition du Comité d’Aide humanitaire au Peuple syrien, a pris la décision d’initier une charte de l’amitié avec le Comité Civil de la Ville d’Alep, située en Syrie, en guerre aujourd’hui, mais en reconstruction demain.

L’objectif de la Charte est d’attester de la volonté commune de resserrer des liens entre la Ville d’Alep et la Ville de Metz. Elle n’est pas limitée dans le temps. Elle inclut l’ensemble des citoyens et des structures présents dans une ville et pose la première pierre d’une amitié durable entre ces deux communes.

Une commission ad’ hoc a été créée, composée du Comité d’Aide Humanitaire au Peuple syrien et d’élus membres du Conseil Municipal de la Ville de Metz. 
Cette commission organise les relations institutionnelles et facilite les échanges entre la Ville de Metz et la Ville d’Alep.

Cette commission s’engage :

  • à mettre la solidarité et l’amitié au cœur de son action
  • à apporter des soutiens en termes d’assistance (assistance médicale, apport de matériel, soutien à la formation, aide humanitaire)
  • à solliciter de l’aide pour secourir les populations civiles auprès :
    • de financeurs publics (Département, Région, État, Europe, etc.)
    • d’entreprises privées ou de fondations
    • d’associations
    • de particuliers
  • à développer la connaissance réciproque du patrimoine historique, culturel, gastronomique, économique, social, scolaire
  • à développer les coopérations scolaires et universitaires
  • à faciliter les échanges dans les domaines précités
  • à évaluer, régulièrement, les actions concrètes menées dans le cadre de la charte et à mesurer leurs impacts pour chacune des parties.

Depuis la signature de cette charte, la Ville de Metz organise régulièrement des départs de convois pour la Syrie avec notamment du matériel médical, des fournitures scolaires, du lait et des vêtements pour bébé, des pompes d’assainissement (en partenariat avec Haganis). Les collectes sont organisées par le CAHPS (Comité d’Aide Humanitaire au Peuple Syrien) avec le soutien de la Ville de Metz. Des conférences sur la Syrie se tiennent également régulièrement à l’Hôtel de Ville. Enfin, à l’occasion du 1er anniversaire de signature de la charte, la Ville de Metz a accueilli une délégation syrienne. Cette venue fut l’occasion d’organiser une exposition de photographies sur la Syrie.

Site internet de COMSYR

Cookies

En poursuivant votre navigation sur les sites internet de la ville de Metz, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte Je refuse