Philarmonie de Paris et Cité musicale-Metz : un partenariat renforcé

19 juin 2019

Laurent Bayle, directeur général de la Cité de la Musique-Philharmonie de Paris, Hacène Lekadir, président de la Cité musicale-Metz, adjoint au maire de Metz à la culture et Florence Alibert, directrice générale de la Cité musicale-Metz ont signé le 11 juin dernier une convention-cadre de partenariat. Objectif : renforcer et développer la collaboration entre les deux institutions notamment sur le plan de l'éducation artistique et culturelle.


"C'est un moment important pour nous ; cette convention-cadre est une première pour un établissement hors Ile-de-France" explique Hacène Lekadir. "La coopération entre la Cité de la Musique - Philharmonie de Paris et la Cité musicale-Metz est régulière depuis 2015. L'objectif est de faire de la musique un outil de démocratisation culturelle, en la rendant accessible à tous".

Pour Laurent Bayle, le partenariat entre les deux établissements est le plus structuré. "Un établissement public national doit nourrir par ses forces les régions."

Cette convention-cadre met en lumière l’ambition commune de partager l’excellence et l’exigence musicales qu’elles représentent avec le plus grand nombre. 

"La musique est un levier d'inclusion ; la programmation proposée par la Cité musicale-Metz, qui réunit l'Arsenal, la BAM et les Trinitaires, permet le mélange des publics et un échange entre les différentes formes musicales", observe Dominique Gros, maire de Metz. 

  • Deux nouveaux orchestres d'enfants

À partir de 2020, dans le cadre du développement national du dispositif Démos par la Philharmonie de Paris qui conduira à la création de quelques 60 nouveaux orchestres, l’Orchestre national de Metz pilotera deux nouveaux orchestres d’enfants qui se déploieront de Metz vers la Moselle Est et la Moselle du Nord.
Il s’agira également de leur donner une dimension européenne en accueillant deux groupes d’enfants de la Sarre (Allemagne) et du Luxembourg. En parallèle, un orchestre avancé est en cours de réflexion afin de regrouper les enfants poursuivant leur apprentissage après le premier Orchestre Démos Metz Moselle mis en place en 2016.

  • Une "Cité musicale des enfants"

Par ailleurs, la Cité musicale-Metz étudie l'implantation à l'Arsenal d'espaces éducatifs et de médiation pérennes dédiés au jeune public sous forme d’une « Cité musicale des enfants ». 

"L'exemple de Demos a été une évidence pour intégrer de futurs publics", explique Laurent Bayle. "Nous souhaitons, avec la Cité musicale-Metz, aller encore plus loin en ouvrant des espaces dédiés aux 4-10 ans, dans une scénographie visant à émerveiller les plus jeunes. Nous avons besoin d'un renouvellement générationnel qui passer par ces nouveaux dispositifs." 

Ces espaces, qui permettraient de proposer une offre étendue d’ateliers d’éveil, de pratique et de découverte de la musique pourraient inclure également un espace d’exposition musicale interactif dédié aux enfants sur le modèle de celui que la Philharmonie de Paris est en train de concevoir et qu’elle inaugurera à Paris en 2021.

  • Metz, candidate au réseau des Villes créatives de l'UNESCO

"Aujourd'hui 70 % des crédits culturels sont dédiés à la musique" explique Dominique Gros. "Nous avons la volonté de rejoindre le cercle des villes créatives de l'Unesco, avec comme spécificité, la musique. Pour cela, il nous faudra faire évoluer l'Arsenal pour poursuivre et intensifier les actions en la matière. L'ambition musicale, vecteur d'intégration sociale est essentielle, pour moi."

Cette signature de convention, d'une durée de 5 ans, s’inscrit dans le cadre de la candidature de la Ville de Metz au réseau des villes créatives de l’UNESCO dans le domaine de la musique. La candidature messine est déposée auprès des instances de l’UNESCO dès ce mois de juin pour un résultat à l’automne prochain.

Cookies

En poursuivant votre navigation sur les sites internet de la ville de Metz, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte Je refuse