Le Centre Pompidou-Metz à l'assaut du ciel

27 juillet 2020

Jusqu'au 1er février 2021, venez découvrir une odyssée spatiale au Centre Pompidou-Metz dans l'exposition "Le ciel comme atelier", consacrée à Yves Klein et ses contemporains.

Figure majeure de la scène artistique française et européenne d’après-guerre, Yves Klein (1928-1962) dompte le ciel dans cette exposition qu’il développa avec une constellation d’artistes, de Gutai au Japon aux spatialistes en Italie, de ZERO en Allemagne au groupe Nul aux Pays-Bas.

Avec eux, ce "peintre de l'espace" fait figurer le ciel, l’air, le vide et le cosmos dans cet atelier immatériel propice à réinventer l’art et le rapport de l’homme à un monde marqué par la guerre. On y retrouve la crainte rampante d'une future guerre nucléaire à travers les œuvres de lumière de Günther Uecker, Otto Piene et Heinz Mack, tandis que les danses reptiles dans la boue de Kazuo Shiraga s'interrogent sur "l'après", utilisant le corps comme médium à l'instar de Klein dans ses Anthropométries.

En s'affranchissant de la matérialité des méthodes plastiques "classiques", les artistes s'emparent peu à peu de l'espace infini qui les inspire et développent des architectures aériennes expérimentales: un théâtre pneumatique destiné à l'accueil d'un théâtre de lumière, une ville hydro-spatiale et le "New Babylon", une cité labyrinthique dans laquelle la vie devient un jeu.

 « Ce ne sera pas avec des rockets, des spoutniks ou des fusées, que l’homme réalisera la conquête de l’espace car, ainsi, il resterait toujours un touriste de cet espace ; mais c’est en l’habitant en sensibilité. »

Avec ces œuvres aériennes et immatérielles, les artistes partagent leurs angoisses, leurs sensibilités, leur idéalisme et utilisent le ciel, espace infini et mystérieux, pour se défendre face aux menaces de leur réalité.

Retrouvez plus d'informations sur le site du Centre Pompidou-Metz

Cookies

En poursuivant votre navigation sur les sites internet de la ville de Metz, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte Je refuse