Sauvons les peintures murales de l'église Saint-Eucaire

26 juillet 2022

Restauration des peintures médiévales de l’Eglise Saint-Eucaire à Metz
Faites un don sur : www.fondation-patrimoine.org/79856

L’église Saint-Eucaire se situe dans le quartier d'Outre-Seille au cœur de la ville ancienne de Metz. Son clocher roman trapu, équipé d’un épi de faîtage aux ornements dorés, la signale désormais dans le tissu urbain après plusieurs années de travaux et de réfection à neuf de toutes ses toitures, façades et vitraux. Cette mise hors d’eau permet aujourd’hui à la Ville de Metz d’entreprendre une campagne de restauration des intérieurs de l’église.

Dédiée à Saint Eucaire, premier évêque fondateur de l’église de Trêves dont dépendait Metz, l’église construite entre le XIIe  et le XVe siècle constitue un beau témoignage de l’art gothique. Elle abrite quatre peintures murales dont les deux plus remarquables sont médiévales. Ce sont des grandes scènes peintes à l’huile composées de personnages à taille humaine illustrant « la Dormition de la Vierge » et « la Mise au tombeau ». Elles ont été découvertes en 1853 sous un badigeon et ont été restaurées peu après par le peintre messin Charles-André Malardot.

Outre les altérations structurelles (perte d’adhérence, présence de sels), la lisibilité de ces peintures a été fortement altérée par les dépôts apportés au cours du temps (suie, repeints, vernis). Il est urgent de stopper le processus de dégradation en cours et de redonner tout leur éclat à ces œuvres, qui sont un magnifique témoignage de l’art artistique et iconographique qui régnait alors à Metz. 

L'église Saint-Eucaire, affectée au culte catholique, poursuivra son activité pendant la restauration de ses peintures murales qui démarrera en 2022 par la « Dormition de la Vierge » et objet de la présente collecte.  Ouverte au public en dehors des offices, un panneau d'information consacré aux peintures et à leur restauration renseignera les amoureux et les curieux du patrimoine.

S'agissant des niches en pierre entourant la peinture, les travaux consisteront en :

- un nettoyage et une réparation des pierres,

- un piquage des enduits salpêtrés et une réfection au mortier de chaux naturelle

S'agissant de la restauration d'art, les travaux porteront sur :

- des prélèvements et analyses à la fluorescence ultraviolet,

- une consolidation ponctuelle des soulèvements,

- un dégagement du repeint correspondant à la restauration réalisée au milieu du XIX' siècle,

- un traitement des sels,

- un traitement des fissures et un masticage des lacunes,

- une réintégration a trattegio, qui est une technique de retouche colorée, suivant les principes développés par Cesare Brandi dans la« théorie de la restauration» à savoir : « La restauration doit viser à rétablir l'unité potentielle de l'œuvre d'art, à condition que cela soit possible sans commettre un faux artistique ou un faux historique, et sans effacer la moindre trace du passage de l'œuvre d'art dans le temps. »

Cookies

En poursuivant votre navigation sur les sites internet de la ville de Metz, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte Je refuse