Cloître des Récollets

Coordonnées

1, rue des Récollets 57000 Metz

Localisation

Horaires

Ouvert tous les jours sauf samedi et dimanche
7h30 à 12h30
13h30 à 18h00

Un haut lieu de l'écologie et du développement durable et solidaire à Metz

Première association à s'installer au sein du cloître des Récollets, l'Institut européen d'écologie (IEE) créé en 1971 par Roger Klaine, Jean-Michel Jouany, Marcel Robin, et Jean-Marie Pelt, éminent botaniste-écologiste dont la personnalité, la célébrité et les recherches ont conféré un prestige international à l'IEE ; offrant ainsi à la Ville de Metz le surnom de "berceau de l'écologie urbaine". De ce creuset fertile sont nées de nouvelles disciplines scientifiques aujourd’hui mondialement reconnues : l’écologie urbaine, l’écotoxicologie et l’ethnopharmacologie.

Puis dans la droite lignée de cet héritage écologique du cloître des Récollets, des associations travaillant sur la promotion du développement durable se sont installées au fur et à mesure des années.

Propriété de la Ville de Metz, ce lieu abrite également deux services de la Municipalité, la mission Développement durable et solidaire, les Archives municipales, ainsi que des salles de réunion et de formation.

Les associations de développement durable présentes au cloître des Récollets

Institut européen d'écologie

www.instituteuropeenecologie.eu

Facebook

Fondé par Jean-Marie Pelt et présidé aujourd'hui par Marie-Anne Isler-Béguin, l’objectif  de l’Institut européen d’écologie (IEE) est de sensibiliser l’opinion publique et les responsables politiques aux conséquences négatives du développement exponentiel de la croissance économique sur l’environnement, mais aussi d’être le relais d’actions positives dans la mise en place de la transition. Il repose pour cela sur 3 piliers : réfléchir, former et agir.

L'institut est aussi à l'origine de la première édition MAPLANET(e) InternationalFilmFestival dédiée à la transition écologique. Enfin, l'IEE s'applique à animer l'espace des Récollets pour en faire le Haut-lieu de l'écologie et de la transition écologique et du développement durable et solidaire, ouvert aux Messines et Messins et accueillant pour les amoureux de la nature et de la planète.

Agence locale de l’énergie et du climat du Pays Messin (ALEC du Pays Messin)

www.alec-paysmessin.fr

Facebook

Présidée par René Darbois, l’ALEC du Pays Messin est une association à but non lucratif, fondée en 2011, qui se donne pour objectif de développer la prise de conscience du grand public et de l’ensemble des acteurs du territoire, collectivités et acteurs privés, sur les préoccupations liées aux changements climatiques.
L'ALEC du Pays Messin accompagne gratuitement les citoyens désirant réaliser des économies d'énergie et limiter leurs émissions de gaz à effet de serre, en se basant sur ses 4 missions : conseil (choix des matériaux, des équipements, comportements économes…), information (réglementation, labels, points de vigilances, aides financières…), animation (activités et ateliers dédiés au public), assistance technique (diagnostics simplifiés, prêts d'outils de mesure…).
L’ALEC du Pays Messin est soutenue par la Ville de Metz, Metz Métropole, les Communautés de communes du Pays Orne-Moselle, du Sud Messin, du Mad et Moselle, de la Houvre et du Pays Boulageois, l’ADEME, la Région Grand Est, des bailleurs sociaux, des professionnels de l’énergie. Ces partenaires garantissent la neutralité et l’objectivité des informations données.

Mirabel-LNE

mirabel-lne.asso.fr

Facebook

Échelon lorrain de France nature environnement, MIRABEL-LNE (Mouvement interassociatif pour les besoins de l'environnement en Lorraine - Lorraine nature environnement) fédère et met en réseau les Associations de Protection de la nature et de l’environnement (APNE) et leurs adhérents, experts bénévoles, personnes ressource qui défendent en Lorraine les mêmes intérêts collectifs.

Société française d'éthnopharmacologie (SFE)

www.ethnopharmacologia.org

Facebook

Société savante, la SFE, qui comprend aujourd’hui plus de 500 membres répartis dans une trentaine de pays, a pour vocation d'observer, comprendre et sauvegarder les savoirs thérapeutiques traditionnels, et promouvoir le développement des médicaments à base de plantes dans les pays du Nord et du Sud, en diffusant l'information par le biais de ses différentes activités (édition de la revue Ethnopharmacologia, organisation d’une formation continue et d’un colloque annuels, organisation de visites guidées des jardins et du droguier de matière médicale du Cloître, bibliothèque spécialisée,...).
Son président, Jacques Fleurentin, est pharmacien, ethnopharmacologue et enseignant à l’Université de Lorraine.

Connaître et protéger la nature (CPN) Les Coquelicots

cpncoquelicots.org

Facebook

Promouvoir la connaissance de la nature et la nécessité de sa sauvegarde par l'éducation à l'environnement et l'écocitoyenneté. Balades découvertes, aventures en plein-air, ateliers ressources naturelles, jardins naturels sont autant d'activités qui permettront de sensibiliser petits et grands car l'on ne protège que ce que l'on connait bien. Bien que son siège social soit au cloître des Récollets, la majeure partie des activités de l'association CPN Les Coquelicots se déroulent soit sur le terrain notamment les écoles, soit à l'Espace naturel pédagogique et convivial des Hauts de Vallières soit à l'Espace associatif éco-citoyen, situés tous deux rue des Pins sur les Hauts-de-Vallières.

Bio en Grand-Est, antenne lorraine

www.bioenlorraine.org/cga-de-lorraine

Facebook

Créé en 1975, le Centre des groupements des agrobiologistes de Lorraine (CGA Lorraine) est devenu l’antenne lorraine de l’association "Bio en Grand-Est" au premier janvier 2019. Il accompagne les paysans dans leurs projets d'installation, de conversion, de développement de nouveaux ateliers sur les fermes, de création de filières, de formation. Il accompagne également les services de l’état, les citoyens et les collectivités dans tous projets autour l’agriculture biologique.
Basé à Laxou (54), une antenne mosellane est présente au sein du cloître des Récollets.

Patrimoine

Epoques : XIVe / XIIIe

Classement : Classé au titre des Monuments Historiques

Style architectural : gothique.
Date d'édification : XIIIe-XIVe siècles.

Le cloître des Récollets abrite aujourd'hui deux institutions : les Archives municipales et l'Institut Européen d'Écologie. Il est donc bien loin de son rôle initial d'établissement religieux, mais son architecture en rappelle encore largement le souvenir.

La communauté des Cordeliers s'installe dans ce lieu en 1230. Ils se construisent un couvent dans les décennies suivantes, dont le cloître est achevé en 1310 et l'église en 1376.

Cet établissement devient une maison importante de l'ordre, qui établit à Metz l'une de ses écoles générales. À partir de 1603, ils sont remplacés par les Récollets, qui donneront leur nom au couvent. Ces derniers ajoutent quelques bâtiments au XVIIIe siècle et restent dans l'édifice jusqu'à la Révolution. Pendant la Terreur, les décors sculptés sont mutilés, l'ameublement est dispersé et vendu. Dans les années qui suivent, le couvent, qui a perdu sa vocation religieuse, est transformé. Son église est démolie de même que sa quatrième aile, supprimée en 1804. Les bâtiments restants sont affectés en 1807 au Bureau de Bienfaisance. Ils conservent cette vocation pendant plus d'un siècle. Ils sont ensuite restaurés en 1970 et classés au titre des Monuments Historiques en 1972. Cette même année, l'Institut Européen d'Écologie s'installe dans l'une de ses ailes. En 2002, ce sont les Archives municipales qui s'établissent dans une autre aile du cloître. Les magasins d'archives, quant à eux, sont installés dans l'ancien réservoir d'eau de la ville, situé dans une partie du jardin du couvent et qui date du XIXe siècle.

Pour accéder au cloître des Récollets, il faut franchir une porte qui comporte deux colonnes de marbre noir. On suppose qu'il s'agit d'un remploi d'époque romaine, témoignant de l'intense activité architecturale du quartier. On aperçoit quelques vestiges de l'église qui lui était autrefois attenante, notamment une grande arcade brisée comportant des sculptures de motifs végétaux. Le cloître des Récollets est une construction très régulière, aux lignes très pures, qui reflète l'esprit de dépouillement des communautés qui l'ont habité. Les trois ailes présentent des dispositions symétriques, avec en leur centre une arcade en plein cintre, qui brise la succession des arcades brisées. Mais toutes sont de même hauteur pour accentuer la régularité du cloître. Dans chacune des ailes, couvertes par un plafond de bois, on aperçoit encore des vestiges de la sculpture gothique, bien qu'ils aient été mutilés. Dans l'aile gauche, on peut notamment apercevoir le somptueux gisant d'Henri de Saint-Nazaire. Des traces de polychromie sont encore visibles dans certaines niches, témoignant du passé médiéval de l'édifice. L'aile droite communique avec l'ancien scriptorium, qui possède d'élégantes colonnes en bois. L'aile du fond ouvre sur une salle à deux nefs, comportant des colonnes dépourvues de décor. Il s'agit désormais des Archives municipales. Le cloître est également agrémenté d'un jardin aménagé.

Le cloître des Récollets est une construction importante à Metz. En effet, il est le seul édifice de ce type du début du XIVe siècle encore conservé à Metz.

Cookies

En poursuivant votre navigation sur les sites internet de la ville de Metz, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte Je refuse