L'Esplanade

Ce jardin à la française s'étend sur une surface de 9200 m² où se côtoient tilleuls, marronniers et entre 50 000 et 60 000 plantes annuelles. Un bassin circulaire, aménagé d'un jet d'eau, anime le centre du jardin.

Il est bordé d'édifices prestigieux comme le palais de Justice, l'École Supérieure d'Art de Lorraine et l'ensemble de l'Arsenal, qui comprend l'ancien magasin aux vivres de la citadelle, l'ancien arsenal militaire, la chapelle des Templiers et l'église Saint-Pierre-aux-Nonnains.
Il permet d'avoir une vue agréable puisqu'il surplombe la vallée de la Moselle et le plan d'eau, et s'ouvre sur le mont Saint-Quentin.

Patrimoine

Epoques : XIXe

Date d'aménagement : début du XIXe siècle.

Le jardin de l'Esplanade est réalisé au début du XIXe siècle, après le démantèlement de la citadelle.

Les fossés de la citadelle sont comblés en 1816 et le jardin est aménagé sur leur ancien tracé. Le site devient alors un lieu de promenade et le restera jusqu'à nos jours.

Outre sa variété de plantes colorées, le jardin de l'Esplanade offre également à la vue du visiteur plusieurs statues, réalisées aux XIXe et XXe siècles.

Il est ainsi possible d'admirer le Cheval pur-sang du sculpteur animalier messin Christophe Fratin, réalisé en 1850 et donné à la Ville de Metz après son exposition au Salon parisien. Des sculptures de son contemporain Charles Pêtre sont également présentes. Il s'agit d'une statue du maréchal Ney et de la Source, une nymphe évoquant la présence de l'eau à Metz et inaugurée en 1847. Le jardin comporte également des sculptures du XXe siècle comme le Poilu libérateur, soldat de la Première Guerre mondiale, la sculpture Aux mères françaises, réalisée en 1938 par Henry-Marius Petit et qui rend hommage à la maternité, ainsi qu'un buste de Paul Verlaine.

À proximité du jardin de l'Esplanade, le visiteur amateur de beautés fleuries, colorées et sculptées ne manquera pas le jardin Boufflers, situé derrière le palais de Justice et dont la création date de la même période, et le square Giraud, qui borde le palais du Gouverneur.

Cookies

En poursuivant votre navigation sur les sites internet de la ville de Metz, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte Je refuse