Fermer le menu


Plan Climat Territorial

Photo d'un éco-kitElaborer le Plan Climat Territorial messin

Conformément à l'engagement pris par la Ville de Metz en 2009 de réduire de plus de 20% les émissions des gaz à effet de serre sur son territoire d'ici 2020, un plan d'actions, appelé Plan Climat Territorial, a été établi en ce sens. Véritable programme communal de lutte contre les dérèglements climatiques, le Plan Climat Territorial s'articule autour de 3 axes principaux, à savoir :

  • la réduction des consommations d'énergie fossile,
  • le développement des énergies renouvelables,
  • l'adaptation du territoire à l'évolution du climat.

Développer les énergies renouvelables pour l'alimentation en énergie du territoire

Depuis quelques années, la Ville de Metz a mené plusieurs actions en faveur du développement des énergies renouvelables. En effet la politique de la Ville est tournée entre autre vers l'énergie solaire avec près de 1 300 m² de panneaux solaires installés sur les bâtiments municipaux.

L'objectif consiste à poursuivre dans cette voie et promouvoir ce type d'énergie chez les particuliers. Par ailleurs, le fournisseur local de chaleur, UEM, construit actuellement l'une des plus grandes centrales de France alimentée en biomasse (matière organique d'origine végétale) dans le but de diviser par deux les émissions de CO2 émises pour la production de chaleur.

Aider les foyers en précarité énergétique

La précarité touche de plus en plus de familles qui ne disposent plus d'un accès normal et régulier dans leur logement aux sources d'énergie et/ou d'eau nécessaires à la satisfaction de leurs besoins fondamentaux.

Des distributions d'éco-kits devraient contribuer à favoriser les éco-gestes du quotidien et participer à la réduction des consommations d'énergie et d'eau des familles en difficulté.

Se déplacer autrement et devenir écomobile

L'action vise à améliorer les conditions de déplacement à Metz et développer des modes de transport respectueux de l'environnement avec :

  • La poursuite de l'apaisement des vitesses de circulation dans les différents quartiers messins et le développement des zones de rencontre (vitesse limitée à 20km/h) et des zones 30 ;
  • La mise en oeuvre du Plan Vélo qui prévoit d'ici 2020 le développement d'infrastructures cyclables et la création de services vélos (location, réparation, transport de personnes, etc) ;
  • La réalisation du METTIS, bus à haut niveau de service qui contribuera à l'évolution des pratiques de déplacements ;
  • Le développement d'un service d'autopartage avec la mise à disposition de voitures pour une utilisation de courte durée.

BIOMASSE

Photo de la Centrale à biomasseUEM, crée à Metz-Chambière, est l'une des plus importantes unités de production thermique et électrique à partir de biomasse de France, projet fortement soutenu et approuvé par la Ville de Metz.

Exceptionnel par la taille du réseau de chauffage urbain concerné et la proportion d'énergies renouvelables utilisée, cet unité place Metz sur le podium des villes les plus écologiques et les plus performantes de France ! Cette centrale à biomasse permet aux Messins de bénéficier d'un réseau de chaleur provenant à 60% d'énergie renouvelable.

Depuis 1961 et jusqu'à aujourd'hui, la centrale thermique de Metz-Chambière bénéficiait d'un approvisionnement multi-énergies, utilisant gaz, vapeur et charbon.
Suite aux importants travaux de transformation effectués, la centrale utilise majoritairement la biomasse et est exemplaire par sa puissance, ses performances énergétiques et son ampleur. Elle contribue ainsi de façon significative d'une part, à la diminution des rejets de gaz à effet de serre sur Metz et d'autre part, à la préservation de ressources énergétiques non renouvelables.

L'unité permet de réduire les émissions de CO2 de 57 000 tonnes par an ce qui correspond à l'équivalent de CO2 émis par 14 000 véhicules parcourant 20 000 Km/an. La cogénération biomasse d'UEM permet en outre de valoriser l'activité forestière locale, tout en rendant le prix de vente de la chaleur (Metz possède l'un des plus grands réseaux de chaleur français) moins dépendant du prix d'énergies importées.

La nouvelle centrale produit donc une énergie 100% locale et participe au développement économique et à l'emploi dans la région, tout en contribuant largement aux actions de la Ville de Metz en faveur du développement durable.

Une énergie issue du bois

Il n'est absolument pas question de "déboiser" ou appauvrir la biodiversité de la forêt, au contraire, il s'agit de mieux la gérer en favorisant un usage des sous-produits habituellement abandonnés.
Ainsi l'énergie est produite à partir :

  • majoritairement de produits issus de l'exploitation forestière dans un périmètre proche (maxi 100 km). Il s'agit principalement d'arbres non valorisables en bois d'œuvre, de résidus de coupes d'éclaircies, de rémanents d'entretien et des branches restants après prélèvements des grumes.
  • de branches et arbustes issus d'élagages et de travaux d'entretien (DDE, taille d'alignement etc.) provenant des entreprises d'élagage et des paysagistes locaux
  • de sous-produits de scieries et de l'industrie de transformation du bois ne trouvant pas de valorisation industrielle, notamment les écorces
  • de bois de récupérations propres (DIB A) de centres de tri (palettes, coffrages, bois de déconstruction, souches etc.) ne présentant pas de peintures ou traitements

Afin d'assurer l'approvisionnement, un parc à combustible de 1,5 ha permettant de stocker 15 jours de combustibles (5000 tonnes) a été aménagé.

Isolation des gymnases et des piscines

Photo du COSEC de QueuleuDans le cadre de l'élaboration de l'agenda 21 par la Ville de Metz, la Municipalité s'est engagée à respecter les termes de la Convention des Maires qui prévoit une réduction de plus de 20% des émissions de CO2 d'ici 2020.

Un des axes de la politique municipale est l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments municipaux. À ce titre, la Ville de Metz a programmé une première tranche de travaux consistant en la rénovation thermique et énergétique de huit gymnases avec comme objectif principal une réduction de 50% des consommations énergétiques actuelles et une diminution de 75% des émissions de gaz à effet de serre.

Le 25 juin 2012, M. le Maire, Dominique Gros a procédé à la pose symbolique d'un élément de bardage au gymnase Malraux de Metz qui fait partie des gymnases concernés par cette rénovation.

Les sept autres gymnases sont :

  • Le COSEC Paul Valéry, boulevard de la Défense
  • Le COSEC de Queuleu, rue des Déportés
  • Le COSEC de l'Arsenal, rue des Remparts
  • Le COSEC de Magny, rue du Bourdon
  • Le COSEC de Devant les Ponts, rue René Paquet
  • Le COSEC Dauphiné
  • Le gymnase de la Patrotte, rue Théodore de Gargan

Ces bâtiments anciens sont énergétiquement peu performants. Leur utilisation intensive 7j/7 nécessite des périodes de chauffe conséquentes. Par ailleurs, du fait d'une architecture simple, l'isolation par l'extérieur en est facilitée.

Les services de la Ville de Metz Énergie et Fluides, Équipements Sportifs et Urbanisme règlementaire et qualité urbaine se sont impliqués dans l'élaboration du programme de travaux et ont été assistés par les cabinets S2E et UBIQUE dans le cadre d'une mission d'assistance à maîtrise d'ouvrage.

Les travaux consistent à intervenir sur le bâti : isolation thermique renforcée des murs extérieurs, isolation des toitures avec reprise des étanchéités, changement des huisseries et menuiseries, occultation partielle des parties vitrées, traitement architectural des façades. Des travaux sont également réalisés sur les équipements de production, de distribution et de traitement d'air.

Dans le cadre de la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances des personnes handicapées, des travaux extérieurs spécifiques à chaque gymnase créeront un accès adapté aux PMR.

Les travaux ont débuté en avril 2012 et ont pris fin en septembre 2012. Le montant global des travaux s'est élevé à cinq millions d'euros TTC.

Cookies

En poursuivant votre navigation sur les sites internet de la ville de Metz, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte Je refuse