Le corps à l'épreuve

Du 15 février au 15 mai 2024

Date(s)

Du 15 février au 15 mai 2024

Lieu

Sur Internet

Tarifs

Gratuit

Organisateur

Bibliothèques-Médiathèques

Informations

Adultes, consultation en ligne

Une exposition virtuelle sur la représentation du corps à travers les collections iconographiques des Bibliothèques-Médiathèques de Metz

La riche collection d’estampes anciennes et contemporaines des Bibliothèques-Médiathèques de Metz montre que le corps a été représenté de multiples façons à travers les siècles. Les artistes se sont emparés de ce sujet en le questionnant, le sublimant et en le mettant en scène, devenant ainsi un objet de pouvoir ou de désir.  À travers quatre thématiques récurrentes dans notre fonds iconographique : l’anatomie, le corps féminin, le mouvement et le portrait, nous vous invitons à porter un regard sur différentes façons d’imaginer et de suggérer notre corps.

Cette exposition proposée par le pôle Patrimoine des BMM était présentée pour la première fois à la médiathèque Verlaine en janvier 2024 dans le cadre des Nuits de la Lecture, qui avait pour thématique nationale, cette année, le Corps.

(Re)découvrez-la à présent dans une version virtuelle enrichie de nouveaux documents patrimoniaux.

Attention, certaines images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes ainsi que des personnes non averties.

Explorer l'exposition virtuelle "Le corps à l'épreuve"

 

Image en couverture : Dos de femme par Jacques-Fabien Gautier d’Agoty, 1773. Extrait du cours complet d'Anatomie peint et gravé en couleurs naturelles par M.A.E. Gautier d'Agoty et expliqué par M. Jadelot, Professeur à Nancy (Source Wikicommons, collection BM Metz sous la cote RES X 426). 

"Les planches anatomiques de J.-F. Gautier D’Agoty ne sont jugées à l’époque ni correctes du point de vue anatomique, ni utiles aux médecins. En revanche, elles constituent un progrès technique majeur puisqu’elles sont réalisées à partir d’un procédé novateur pour l’époque : la quadrichromie. J.-F. Gautier d’Agoty est passé à la postérité grâce à ce dos de femme spectaculaire.   Les Surréalistes se sont montrés très sensibles à cette œuvre dont ils admirent la "beauté convulsive". C’est André Breton qui lui donne le surnom d’« Ange anatomique » ironisant sur la chair de la jeune femme déployée comme deux ailes. Jacques Prévert raconte ainsi sa rencontre avec l’œuvre : « Oui, je voyais surtout une chose que l’imagier avait oubliée : le label cousu main sur la doublure pourpre du manteau de peau blanche, l’étiquette du grand couturier : “Création Dieu père et fils.” Et je riais. Je savais qu’il ne s’agissait pas de haute couture mais simplement de prêt-à-porter. » "

  Événements avec le theme Exposition Tout voir

  • Exposition
  • Patrimoine

Et la lumière fut

Archives Municipales
Du 14 février au 17 mai

  • Événement
  • Exposition
  • Art Contemporain

Lacan, l'exposition

Le Centre Pompidou-Metz
Du 31 décembre au 27 mai

  • Exposition
  • Patrimoine
  • Littérature

Verlaine dans tous ses états

Sur Internet
Du 1er mars au 31 mai