De l’eau à la coquille : une poétique des formes

Du 2 mai au 8 juillet
Date(s)
Du 2 mai au 8 juillet

Lieu
Archives Municipales

Tarifs
Gratuit

Organisateur
Archives Municipales

Informations
Horaires d'accès :
De 13h à 17h du lundi au vendredi, hors jours fériés.

Tout public, entrée libre,
Salle de lecture des Archives municipales, Cloître des Récollets.

Les oeuvres d'Aurélie Michel questionnent les mouvements de l’eau et les formes produites par ces mouvements. Elles se saisissent de diverses formes organiques et montrent le rapport existant entre l’anatomie humaine et animale. Partant de la coquille qui semble renfermer dans sa forme les mystères de sa génération - le mollusque secrétant lui-même son enveloppe calcaire - les pièces glissent progressivement vers des figures fluides qui peuvent être associées à plusieurs espèces, à plusieurs architectures naturelles. Inspiré par Le chaos sensible de Theodor Schwenk, qui montre le pouvoir générateur de l’eau et explique comment les flux impriment leurs variations dans la matière humaine, animale et végétale, les productions visibles ici sont le résultat de plusieurs années de recherches et d’expérimentations plastiques. 

Cette exposition en trois volets mêle les créations de l'artiste, inspirées de l'observation de la nature et de planches d'histoire naturelle, ainsi que sa collection privée d'images anciennes, gravures, timbres, cartes postales...

• Anatomie d’une collection de coquilles : Des dessins effectués sur différentes espèces de coquillages dialoguent avec des planches d’histoire naturelle (ouvrages de Joseph-Pierre Buchoz (1731-1807) prêtés par les Bibliothèques Médiathèques de Metz) et d’autres supports iconographiques autour de la mer, de la géologie et de l’astronomie.
• Reflets : Recomposer une suite d’instants éphémères, telle est la vocation de cette série de dessins au crayon de couleur blanc sur papier noir, qui saisit des moments fugaces : ombres de feuillages, reflets sur l’eau, lumière jouant à travers les végétaux.   
• En surface :  Une série de photographies prises dans le chaos rocheux des Roches du Diable, Guilligomarc’h, Bretagne est mise en lien avec des planches anciennes représentant différents marbres (planches décoratives extraites d’un Manuel de peintures du XIXe siècle) qui font apparaître les motifs complexes et variés qu’adoptent ces roches calcaires.

→ Rencontre avec l'artiste Aurélie Michel mardi 10 mai à 17h (entrée libre, salle de lecture des Archives de Metz)


Aurélie Michel est Maîtresse de Conférences en Arts Plastiques et Sciences de l’Art, directrice du département Arts au sein de l’UFR Arts, Lettres et Langues à l’Université de Lorraine (site de Metz). Co-directrice du Master 2 Arts de l’exposition et scénographies, elle a notamment coordonné différents événements dont les sujets rejoignent la thématique de la botanique, de l’histoire naturelle et du paysage, telle que l’exposition "Dialogue avec une plante" (2019) et "Le voyage des plantes. La graine" (2020). Ses recherches portent sur les résurgences des formes naturelles dans les productions artistiques, interrogeant les liens entre art et sciences et plus particulièrement entre art et biologie. Elle a récemment participé au projet "Écrire les plantes" (2020, Le Bord de l’eau) financé par la MSH Lorraine et portée par Marie Rota, Maître de conférences en Droit public.

Cookies

En poursuivant votre navigation sur les sites internet de la ville de Metz, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte Je refuse