Démos, bien plus qu'un orchestre

29 janvier 2020

A l'heure où Démos 2 débute à Metz, un point d'étape sur le dispositif Démos était proposé le 28 janvier à l'Arsenal, avec l'ensemble des acteurs et partenaires. Zoom sur les atouts de ces orchestres nés à la Philarmonie de Paris et qui se sont étendus sur l'ensemble du territoire français.

Démos, c'est le nom d'un orchestre un peu particulier. Cet intitulé signifie Dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale. Concrètement, c'est un orchestre constitué d'enfants âgés de 7 à 12 ans ne disposant pas, pour des raisons économiques, sociales et culturelles, d’un accès facile à la pratique de la musique classique dans les institutions existantes.

 

"La fracture sociale est d'abord culturelle, mais elle n'est pas inéluctable. Avec Démos, cet effort pour progressivement impliquer des familles dans la musique classique, cette bataille que vous avez menée, chapeau !"  Dominique Gros, maire de Metz, s'adressant à l'ensemble des partenaires.

 

 

Démos à Metz : une 2ème édition et un orchestre doublé !

Démos 1 s'est achevé en décembre 2019. Il donnait son ultime concert de restitution le 13 décembre à l'Arsenal, deux jours après l'entrée officielle de la Ville de Metz dans le Réseau des villes créatives de l'Unesco dans le domaine de la musique. 55 enfants sur les 95 participants à l’Orchestre Démos Metz Moselle entre 2016 et 2019 poursuivent l’étude de la musique.

Au vu des importants bénéfices du dispositif, la Cité musicale-Metz - à travers l’Orchestre national de Metz -, la Philharmonie de Paris et les différents partenaires ont décidé de poursuivre et d’amplifier le projet. Démos 2 a donc débuté ce mois de janvier, pour une nouvelle période de trois ans, de 2020 à 2022, avec deux orchestres et un total de 210 enfants :

- un orchestre Démos Metz et Moselle Est

- un orchestre Démos Metz et Moselle Nord

Le premier orchestre (sous la direction du chef Quentin Hindley) compte 7 groupes de 15 enfants issus des communes de Metz (deux groupes dans les quartiers de La Patrotte-Metz Nord et Sablon Sud), Forbach, Behren-lès-Forbach, Folschviller, Valmont, Saint-Avold et Creutzwald.

Le second orchestre (sous la direction de la cheffe Alexandra Cravero) compte également 7 groupes de 15 enfants issus des communes de Metz (deux groupes à Borny, un groupe à Bellecroix), Thionville (deux groupes), Yutz et Audun-le-Tiche.

Les structures d’accueil des territoires concernés sont le Conservatoire à rayonnement régional Gabriel Pierné de Metz Métropole (26 enfants), l’EMARI de Metz (1 enfant), l’école de musique de Woippy (1 enfant), les conservatoires de Forbach (9 enfants), Saint-Avold (8 enfants) et les écoles de musiques de Creutzwald (7 enfants) et Farébersviller (3 enfants). Des passerelles pédagogiques ont été construites avec les enseignants des différentes structures afin de faciliter l’accueil des enfants à compter de janvier 2020.

 

Démos en France

La Philarmonie de Paris fait naître Démos en 2010 dans les quartiers en difficulté de la capitale. En 2015, le projet s'étend aux différentes régions de France.

"Dans cette logique de décloisonnement, nous sommes en train de poser les bases d'un déploiement encore plus vaste à même de transformer l'approche de la musique, en impulsant jusqu'à soixante orchestres dans toute la Fance" indique Laurent Beyle, directeur général de la Cité de la musique Philharmonie de Paris.

Le Grand Est est la région où l'implantation est la plus dense. En effet, en dehors de Metz, Démos est présent aussi à Strasbourg, Mulhouse, Reims, la Communauté d'Agglomération du Grand Verdun.

Laurent Bayle souhaite développer 4 axes : l'axe urbain (en lien avec les politiques de la ville), l'axe rural (avec des orchestres déjà créés en Aquitaine et en Occitanie), l'axe vers l'international (des discussions sont en cours avec les territoires transfrontaliers de la Sarre et du sud du Luxembourg pour étendre les deux orchestres messins et créer des liens culturels), et l'axe vers les territoirs d'outre-mer (actuellement Démos est présent en Guadeloupe et à la Réunion).

Aujourd'hui, 6 500 enfants ont déjà bénéficié de ce dispositif. D'ici 2022, 10 000 enfants devraient pouvoir en profiter.

 

 

Donner à tous les enfants les mêmes chances de réussir

Si Laurent Bayle explique que "ce projet a visé la manière de transmettre la musique", conscient qu'"au 21ème siècle, avec la fracture sociale, si cette musique doit perdurer, elle doit inventer de nouveaux modes de transmission", il s'agit aussi, très vite, de "réinsérer l'enfant dans un dispositif collectif". L'orchestre devient alors un outil pour accueillir l'enfant, et sa famille, vers ce qui pouvait leur paraitre inaccessible. Il s'agit de faire tomber les barrières. D'ouvrir les portes d'un univers qui pouvait paraitre fermé. Une ouverture qui irrigue d'autre domaines, d'autres possibles : " Pour tous les bénéficiaires, Démos représente un atout formidable. Il enrichit leur capital culturel et élargit leurs choix possibles de parcours de vie."

La Philharmonie de Paris accorde depuis ses débuts une grande importance aux travaux de recherche et d’évaluation qui permettent de questionner sans cesse Démos. De nombreuses études confiées à des équipes de chercheurs de laboratoires français et européens mesurent les effets du projet et accompagnent les évolutions du dispositif. La Philharmonie a ainsi présenté récemment de nouvelles études montrant que Démos a une influence positive sur le développement cognitif d’enfants issus de milieux défavorisés. En particulier, une amélioration significative de l’intelligence générale, des capacités de concentration et de la précision de lecture est observée, après seulement 18 mois d’apprentissage de la musique avec le programme Démos.

 

 

Des acteurs et partenaires indispensables

Le porteur d'un projet Démos est parfois l'orchestre, comme à Metz, mais le porteur peut aussi être, dans certains villes, le conservatoire, ou la collectivité elle-même (c'est le cas en Guadeloupe et dans le Grand Verdun).

Laurent Bayle insiste sur "le rôle important du conservatoire pour inclure les enfants, et pour créer après les 3 ans de Démos des orchestres avancés".

"Démos, c'est les enfants et leurs familles ! Ces enfants sont comme les autres élèves du conservatoire, ils ont juste commencé autrement", souligne Nicolas Stroesser, directeur du Conservatoire à Rayonnement Régional Gabriel Pierné.

Partout, les musiciens partagent leur travail avec les travailleurs sociaux, tous très fortement impliqués.

A Metz, les structures d’accueil des territoires concernés sont le Conservatoire à rayonnement régional Gabriel Pierné de Metz Métropole (26 enfants), l’EMARI de Metz (1 enfant), l’école de musique de Woippy (1 enfant), les conservatoires de Forbach (9 enfants), Saint-Avold (8 enfants) et les écoles de musiques de Creutzwald (7 enfants) et Farébersviller (3 enfants). Des passerelles pédagogiques ont été construites avec les enseignants des différentes structures afin de faciliter l’accueil des enfants à compter de janvier 2020.

Les partenaires institutionnels du projet :
Philharmonie de Paris, État – Politique de la ville – CGET, CAF de la Moselle, Région Grand Est, Département de la Moselle, Ville de Metz, CA Forbach Porte de France, CA Saint-Avold Synergie, Ville de Creutzwald, CA Portes de France Thionville, Ville de Yutz, Ville de Thionville, CCAS Audun-le-Tiche.

Les structures sociales partenaires du projet :
MJC d'Audun-le-Tiche, Centre social Audace's - Folschviller, ACLEF - Behren-lès-Forbach, Centre social ASBH du Breckelberg - Creutzwald, Centre social ASBH Bellevue - Forbach, Foyer Socio-Culturel Carrière-Wenheck - Saint-Avold, Centre social ASBH Pioche - Metz, ACS Agora - Metz, ADAC'S - Metz Bellecroix, MJC de Borny, Centre Social CASSIS - Metz Borny, Maison des quartiers - Thionville, Centre Social et Culturel Jacques Prévert -Thionville, CCAS - Yutz

Les mécènes du projet :
Fondation Engie, Fondation Batigère, Fonds de dotation Demathieu Bard Initiatives, Groupe SMSAS.

Cookies

En poursuivant votre navigation sur les sites internet de la ville de Metz, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte Je refuse